Partagez cette histoire



L’avant et l’après

Par Dave Goetsch



Dave Goetsch, producteur exécutif de  «The Big Bang Theory», se penche sur son expérience de placement au cours du récent repli des marchés et met en contraste sa nouvelle perspective avec ses souvenirs de la crise financière de 2008-2009.





La lecture de toutes les récentes manchettes faisant état du repli soudain des marchés boursiers m’a ramené au mois de février 2009, époque où je frôlais le désespoir. Il est frappant de constater à quel point mes sentiments sont différents aujourd’hui.

En février 2009, le marché boursier avait reculé d’environ 50 % par rapport à son sommet et tous semblaient avoir l’impression que le ciel allait leur tomber sur la tête. Ce sentiment de panique m’était familier parce que ma perception des marchés financiers faisait en sorte que je ne leur faisais pas confiance.

Les marchés grimpaient et chutaient toujours de manière totalement imprévisible et j’étais incapable de faire confiance à ceux qui disaient pouvoir anticiper leur comportement. Par conséquent, lorsque le marché a dégringolé, je l’ai imité. J’ai sombré dans une dépression en sachant que je ne pouvais rien faire.

Quelle différence neuf ans plus tard! Je n’ai pas changé parce que le marché a rebondi. Plutôt, j’ai changé parce que j’ai appris qu’il était possible d’avoir une perception différente de l’investissement. J’avais raison de ne pas faire confiance à ces gens qui pensaient pouvoir prédire comment les marchés évolueraient, mais j’avais tort de penser qu’il n’y avait rien à faire. J’ai appris qu’il était possible d’avoir une expérience de placement formidable en autant que j’accepte quelques vérités toutes simples

Je dois avoir une bonne compréhension de l’incertitude des marchés. Le marché boursier, mesuré par l’indice S&P 500, a offert un rendement d’environ 10 % par année au cours des 90 dernières années,1 mais il y a très peu d’années en particulier où les marchés ont effectivement atteint un tel rendement. En fait, pendant combien d’années parmi ces 90, croyez-vous que le S&P 500 était en hausse ou en baisse de plus de 20 % pour une année en particulier? La réponse est 40. Étonnant, n’est-ce pas? J’aurais aimé que quelqu’un m’explique cela il y a des décennies. J’aurais alors su qu’il fallait analyser les rendements boursiers en termes de décennies plutôt qu’en termes d’années, de mois, de jours ou d’heures. J’aurais compris que plusieurs des articles et des nouvelles par câble ne sont que du bruit visant à maintenir l’auditoire dans un état d’obsession et d’incertitude.


Je n’ai pas changé parce que le marché a rebondi, mais plutôt parce que j’ai appris qu’il était possible d’avoir une perception différente de l’investissement.

Pour devenir un investisseur à long terme, il faut adopter un horizon à long terme. Il peut être difficile de s’en rappeler lorsqu’on est assailli par le bruit mais, en restant ferme, les résultats sont époustouflants. Le terme « résultats », utilisé ici ne signifie pas « rendement des
investissements » qui, espérons-le, sont satisfaisants. Il s’agit plutôt de ce que je ressens chaque jour. Je m’inquiète moins, non seulement du futur, mais aussi du présent. Évidemment, je sais qu’investir ne comporte aucune garantie, mais je sens que tout se passera bien pour moi. J’ai un plan.

Je n’aurais jamais pu y arriver sans l’apport de mon conseiller financier. J’avais besoin de quelqu’un qui pourrait non seulement m’expliquer quelle répartition d’actifs était appropriée, mais aussi m’aider à faire évoluer ma perception de l’investissement et à trouver la solution qui permettrait de changer ma perspective.

Il y a neuf ans, j’étais complètement désemparé. Aujourd’hui, j’ai une toute autre perspective. Les marchés n’ont pas changé; ils continuent toujours à évoluer à la hausse ou à la baisse, mais je ne les imite plus. Voilà la différence.



Partagez cette histoire




1. Données S&P © 2018 S&P Dow Jones Indices LLC, une division de S&P Global. Tous droits réservés.

Les rendements passés ne garantissent aucunement les rendements futurs. Les indices ne sont pas disponibles pour fins de placement direct; par conséquent, leur performance ne reflète pas les dépenses associées à la gestion d’un portefeuille réel.

Les risques liés à l’investissement incluent la perte de capital et la fluctuation de la valeur des placements. Il n’existe aucune garantie que la stratégie de placement réussira.

Dave Goetsch est rémunéré pour ses services de consultation par une société membre du groupe Dimensional Fund Advisors Canada ULC. Dimensional Fund Advisors Canada ULC n’endosse, ni ne recommande ni ne garantit les services de conseillers. L’expérience de l’auteur n’est peut-être pas représentative de celle vécue par d’autres personnes. Les opinions exprimées par l’auteur peuvent changer. Ce document est distribué uniquement à des fins d’information et ne doit pas être considéré comme une offre, une sollicitation, une recommandation ou un endossement d’un titre, produit ou service en particulier.

Un placement dans un organisme de placement collectif peut donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des frais de gestion et à d’autres frais. Veuillez lire le prospectus attentivement avant d’investir. Les organismes de placement collectifs ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et le rendement passé n’est pas indicatif du rendement futur.